Comment humidifier la chambre de bébé sans humidificateur

Au fil des saisons, les pièces d'une maison peuvent devenir sèches. Ce phénomène s'avère assez rapidement contraignant, pour nous les adultes, mais surtout pour les bébés. Effectivement, les conséquences sont particulièrement pénibles pour l'enfant.
Selon les professionnels de santé de la petite enfance, le taux d'humidité de la chambre d'un bébé doit s'élever en moyenne à 50%. En d'autres termes, ce pourcentage révèle que l'air est composé de moitié d'eau. A contrario, un taux d'humidité de 100% signifie que l'air est imprégné d'eau. D'ailleurs, ce fait se manifeste par la condensation (l'air passe à l'état liquide). La teneur en humidité de l'air se mesure à l'aide d'un hygromètre.
Par ailleurs, des moyens existent pour lutter contre la raréfaction de l'air humide dans la chambre sèche de bébé. Dans un premier temps, des solutions naturelles et des astuces domestiques sont efficaces pour humidifier l'air. En revanche, dans certains cas, la présence d'un humidificateur semble indispensable afin de préserver la santé de votre enfant.

Des conséquences sur la santé de bébé

Un air trop sec a un effet néfaste sur la santé d'un enfant. Il peut empêcher votre nourrisson de respirer correctement. Par conséquent, l'humification de l'air de la chambre de votre bébé est une solution contre laquelle il échappera aux conjonctivites, aux bronchites, aux rhinites, etc.
La rhinite est une pathologie qui affecte les muqueuses nasales. Chez le nourrisson, cette affection peut le conduire à une prise en charge médicale dans un hôpital pour une insuffisance respiratoire. Egalement, l'occlusion du nez gêne le bébé dans sa tétée. Ce qui n'est sans conséquence pour l'enfant, il respire par la bouche en tétant, et risque de s'étouffer.
Néanmoins, pour éviter ce genre de désagréments, il semble nécessaire de surveiller la santé de votre nourrisson, et surtout de prendre quelques précautions d'usage. Dans la prévention médicale de l'enfant, il s'avère important de nettoyer régulièrement les voies nasales, de prendre le temps pendant la tétée en effectuant quelques pauses à votre bébé. En ce qui concerne le traitement de l'air sec, des moyens naturels subsistent pour humidifier l'air de la chambre de bébé.

Solutions naturelles et astuces domestiques

En premier lieu, en mettant une plante d'intérieur dans la chambre de votre enfant, les feuilles diffusent de la vapeur d'eau. Outre la capacité d'une plante d'intérieur à atténuer le stress (la couleur verte apaiserait), elle oxygène et humidifie l'air environnant de la pièce.
Egalement, la salle de bains est une pièce qui propage de l'air humide, notamment après une douche ou un bain. Laisser la porte ouverte, après une douche, est une astuce domestique, l'humidité de l'air se répand dans les pièces avoisinantes. Mieux encore, n'hésitez pas à amener votre bébé dans la salle de bains immédiatement après un bain. Cela adoucira sa gorge irritée.
Pour élever le taux d'humidité de la chambre du nourrisson, vous pouvez étendre votre linge humide dans la pièce. En plaçant l'étendoir à linge à côté du radiateur. Tant que nous sommes dans les tâches ménagères, occupations somme toute déplaisantes, joignons l'utile au désagréable. Repassez les vêtements dans la chambre de bébé, d'ailleurs pour les plus chanceux certains fers à repasser sont équipés d'un générateur de vapeur. Autre conseil domestique, un peu plus saugrenu mais pratique, faire bouillir de l'eau dans une cocotte-minute, et laisser échapper la vapeur dans la chambre de votre enfant.
Ensuite, se rapprocher du mécanisme de l'humidificateur. Mettre un récipient (bassine, bol, verre, etc.) rempli d'eau dans la pièce est également une bonne idée pour diminuer la sécheresse de l'air. Par exemple, le bocal d'un poisson rouge sur un meuble de la chambre.
Et pour finir, le saturateur, c'est un accessoire de radiateur qui permet de maintenir la température hygrométrique d'une pièce, précisément la chambre de bébé.
Cependant, dans certaines circonstances, l'assistance d'un humidificateur s'avère de première nécessité pour la santé de l'enfant.

Des équipements pour lutter contre la sécheresse domestique

De manière générale, l'humidificateur d'air pour les enfants s'emploie sur une surface maximale de 50 mètres carrés, et contient un réceptacle qui disperse des particules d'eau. Des modèles d'humidificateurs sont équipés de vapeur d'eau froide ou d'eau chaude.
Le mécanisme de vapeur d'eau chaude est l'identique de celui d'une casserole. Une résistance, à l'intérieur de l'appareil, chauffe l'eau et humidifie l'air environnant. Ce procédé a la particularité d'éliminer toutes les bactéries, et par conséquent, de diffuser un air de qualité dans la pièce.
Au contraire, le système d'air à vapeur froide prévient contre les dangers de brûlures. Il permet de diminuer une température très élevée. D'ailleurs, cette technique est la plus sécurisante pour l'enfant.
L'humidificateur d'air à ultrasons est le modèle le plus courant. Justement ces ultrasons créent un ensemble de gouttelettes assez fin de manière à retenir les particules d'eau. Au moyen d'un ventilateur, l'eau est distribuée dans l'air, et se dissipe instantanément. Des humidificateurs pour les nourrissons sont également accessibles pour oxygéner leur chambre. La norme NF et CE sont des gages de sécurité dans l'achat de ce genre d'appareils.
Pour un usage efficace de l'appareil, il est vivement recommandé de renouveler l'eau tous les jours. Pour le reste, l'humidificateur d'air doit être nettoyé régulièrement afin de ne pas multiplier les bactéries dans la chambre de bébé. Bien évidemment, qu'importe la solution adoptée pour humidifier l'air (solutions naturelles, astuces domestiques, humidificateur d'air), elle doit se retrouver hors de portée du bébé.

L'avis du pédiatre

Un air très sec a des conséquences sur la santé de votre enfant. Pour remédier à cela des moyens naturels et des astuces domestiques permettent, dans un premier temps, de prévenir contre ces désagréments. Certains cas nécessitent la présence d'un appareil pour humidifier l'air ambiant de la chambre du nourrisson.
Toutefois, si les ennuis continuent, particulièrement les soucis respiratoires, il faut impérativement consulter un pédiatre. Certaines pathologies peuvent se dissimuler derrière des symptômes causé par l'air sec.